Ternay, Eglise Saint-Mayol

Campé à 10 km NNO de Vienne sur un promontoire au dessus du Rhône, l'abbatiale du XIIe a fière allure.

Du prieuré fondé par l’abbaye de Cluny, il ne reste que la chapelle devenue église paroissiale, et quelques arcades du cloître noyées dans le mur d’une maison.

L'église est dédiée à Saint Mayol qui fut abbé de Cluny de 948 à 991.

Ce qui fait l'originalité de cette église, c'est la superposition des strates de briques rouges et de pierres blanches qui lui donne un air romain.

La clocher, à la croisée du transept est puissant, et d'élégantes baies simples et géminées lui confèrent une belle prestance.

  

Sur la façade, la porte s‘ouvre sous un massif linteau entre deux colonnes. Le chapiteau de gauche évoque Daniel dans la fosse aux lions. Sur celui de droite, un centaure (la foi ?) pourfend un dragon (Satan ?).

 

A l’intérieur, la nef est couverte d’une voûte sur ogives datant du XIXe siècle. Chaque bras du transept s’ouvre sur une absidiole. Le carré est surmontée d’une coupole octogonale sur trompe. Les arcades qui l’entourent sont en arcs brisés, leurs chapiteaux sont sculptés de feuillage ou de petits personnages.

Le fond de l’abside est en cul-de-four. Les trois fenêtres en plein-cintre qui l’éclairent sont séparées par des pilastres encadrés de colonnettes.