Saint-Christophe-la-Montagne, Eglise

Perchée sur la colline dominant le village et la vallée de la Grosne, l'église est l'une des plus anciennes de la région.

Du 10e siècle subsiste l'abside en cul-de-four. Le chevet surmonté d'un clocher couvert de pierres plates et la nef remontent à la fin du 11e. Cette église qui relevait du diocèse d'Autun, fut protégée pendant de longs siècles par les moines de Cluny.

En 1830, l'église ayant subi des dégradations, il fut décidé de la remettre en état et de l'agrandir en y ajoutant deux nefs latérales et en supportant la charpente par de solides piliers.

Depuis 1963, l'intérieur est illuminé par dix superbes vitraux de Luc BARBIER, oeuvre complétée en 1988 par les trois vitraux de l'abside et la rosace de l'oeil de boeuf.

A voir :

Le chemin de croix en bois du lyonnais Robert DARNAS est une oeuvre moderne et originale (1961).

Les statues de la Vierge à l'enfant en bois du 17e et de St Etienne en pierre du 15e, sont classées Monuments Historiques.

Le Christ en bois et sa poutre de gloire du 17e est inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques.

Les peintures murales de l'abside qui datent de la fin du 15e sont inscrites à l'inventaire des Monuments Historiques :
- dans le cul de four, un Christ en majesté est entouré des symboles des quatre évangélistes (Marc et Luc restant les seuls visibles),
- dans l'embrasure de la baie axiale, une Annonciation,
- sous le cul de four, un décor en damiers exécuté au pochoir.

A noter : chaque année, le dernier dimanche de juillet, des centaines de pélerins viennent se mettre sous la protection de St Christophe, patron des voyageurs.

Horaires : 9h-18h