Belleville, Notre-Dame de Miséricorde

Notre-Dame fut à l'origine l'église d'une abbaye de chanoines augustins, avec cloître, salle capitulaire, ...

Edifiée en 1158 sur l’instigation du seigneur de Beaujeu Humbert III, elle est consacrée à la Vierge en 1179.

Nécropole des Sires de Beaujeu, elle sera malheureusement ravagée par les Huguenots au cours des guerres de religion, puis durant la Révolution.

Le clocher comporte deux étages, l’un ouvert sur chaque face de deux baies en plein-cintre, l’autre, de deux baies géminées reposant des colonnettes ornées de chapiteaux.
On entre dans l’église par le beau portail principal coiffé de quatre voussures encadrées de colonnettes ou par les portails jumeaux du flanc sud.

  A l'intérieur, le pur style roman laisse place progressivement au gothique naissant.

La nef s’élève sur deux étages ; elle se partage en neuf travées voûtées sous croisées d’ogives et bordées de bas-côtés couverts de voûtes d’arêtes.

Les piliers des 9 travées présentent à mi-hauteur des consoles symbolisant les vices et les vertus.

Les armes des Sires de Beaujeu ornent trois clefs de voûte de la nef centrale

 

   
Les cinq arcatures de l'abside sont séparées par des pilastres sculptés sommés de chapiteaux finement taillés et d'une grande originalité
De grandes fenêtres gothiques éclairent le choeur. Les vitraux du 19e siècle retracent l'histoire de la fondation de l'église et les 4 évangélistes sont représentés avec leurs emblèmes.

Horaires : ouverte toute l'année 9h-18h sauf jours fériés. Visites organisées l'été du lundi au vendredi de 15h à 19h. Groupes sur rendez-vous (OT 04 74 66 44 67).