Les Ardillats, Eglise

Zone de transition entre le vignoble et la montagne, le territoire très étendu de la commune est encadré par la montagne de Rochefort, le Mont Tourvéon et le Mont Saint-Rigaud (1012 m), point culminant des Monts du Beaujolais.

Au 11e siècle, la paroisse se nomme Saint-Pierre de Arziliaco et dépend du chapitre de Beaujeu, alors dans le diocèse de Mâcon (jusqu'en 1790). En 1737, l'église est en ruines et il devient impossible de célébrer le culte. Le clocher situé au-desus de l'avant-choeur s'écroule sur la nef et le choeur. 

La nef est refaite en 1765, sans voûte, mais l'arc brisé roman est conservé. Au 19e siècle, d'autres travaux sont effectués (bas-côtés couverts de voûtes d'arêtes).

Horaires : 9h-18h