Laudes Creatorum

Laudes Creatorum

Le Cantique des Créatures, connu aussi sous le nom de Cantique de frère Soleil, est un chant composé par François d’Assise. Durant l’automne 1225, épuisé par la stigmatisation et la maladie, presque aveugle, il s’était retiré à Saint-Damien pour y composer ce chant d’amour universel pour le monde et les êtres.

Écrit en dialecte italien de l’Ombrie, il est sans doute la première œuvre de littérature écrite en italien moderne. Il a traversé les siècles et trouve un écho tout particulier dans les préoccupations d’aujourd’hui.

Le cantique commence par les mots « Laudato si’ », qui ont été repris en 2015 dans le titre de l’encyclique Laudato si’ du pape François « sur la sauvegarde de la maison commune », saint François d’Assise étant pour le Saint-Père l’exemple par excellence de la protection de ce qui est faible et d’une écologie intégrale.

GIOTTO, La légende de Saint-François : Le sermon aux oiseaux, 1297-1299
Fresque : 270 x 200 cm. ASSISE, Église Supérieure de Saint-François

Très Haut, tout puissant et bon Seigneur,
à toi louange, gloire, honneur,
et toute bénédiction ;
à toi seul ils conviennent, O Très-Haut,
et nul homme n’est digne de te nommer.

Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures,
spécialement messire frère Soleil,
par qui tu nous donnes le jour, la lumière ;
il est beau, rayonnant d’une grande splendeur,
et de toi, le Très Haut, il nous offre le symbole.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur Lune et les étoiles :
dans le ciel tu les as formées,
claires, précieuses et belles.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Vent,
et pour l’air et pour les nuages,
pour l’azur calme et tous les temps :
grâce à eux tu maintiens en vie toutes les créatures.

Loué sois-tu, Seigneur, pour notre sœur Eau,
qui est très utile et très humble,
précieuse et chaste.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Feu,
par qui tu éclaires la nuit :
il est beau et joyeux,
indomptable et fort.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la Terre,
qui nous porte et nous nourrit,
qui produit la diversité des fruits,
avec les fleurs diaprées et les herbes.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux
qui pardonnent par amour pour toi ;
qui supportent épreuves et maladies :
heureux s’ils conservent la paix,
car par toi, le Très Haut, ils seront couronnés.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour notre sœur la Mort corporelle
à qui nul homme vivant ne peut échapper.
Malheur à ceux qui meurent en péché mortel ;
heureux ceux qu’elle surprendra faisant ta volonté,
car la seconde mort ne pourra leur nuire.

Louez et bénissez mon Seigneur,
rendez-lui grâce et servez-le
en toute humilité.

Une version personnelle du cantique par Michael LONSDALE

+ d’infos sur les fresques de Giotto ‘La légende de Saint-François’