1877, la longue marche des Nez-Percés

1877, la longue marche des Nez-Percés

Tous les hommes ont été créés par le même Esprit Divin. Nous sommes tous frères. Notre terre est la mère de tous les êtres humains, et tous devraient bénéficier de ses bienfaits de manière égale. 

Chef Joseph, de son vrai nom Hinmaton-Yalaktit (1840-1904)

Pendant des millénaires, le centre nord de l’Idaho (région du Plateau) ainsi qu’une partie des États de l’Oregon et de Washington délimitèrent le territoire des Nez-Percés (les Nimíipuu).

Territoire des Nez-Percés

En 1863, sous la pression des mineurs et des colons, la réserve des Nez-Percés est réduite au sixième de sa superficie initiale et confinée dans l’ouest de l’Idaho. En 1877, une partie de la tribu, menée par Chef Joseph refuse d’être déplacée ce qui entraîne la dernière des guerres indiennes. Traqués par près de 2000 soldats, 800 personnes (dont 200 guerriers) fuient vers le Canada sur près de 2000 km, à travers l’Idaho, le Wyoming et le Montana. Ils sont rattrapés fin septembre à une cinquantaine de kilomètres de la frontière canadienne. Cette épopée inimaginable avec son cortège de drames, de douleurs, d’héroïsme et parfois de légende deviendra au fil des années le symbole de la lutte désespérée d’un peuple pacifique pour le simple droit à l’existence, incarné en la personne de Chef Joseph. Les rescapés sont conduits dans une réserve en Oklahoma. En 1883, 150 femmes et enfants sont autorisés à retourner dans la réserve en Idaho. Joseph et les siens sont envoyés dans la réserve de Colville dans l’Etat de Washington, où il meurt de tristesse en 1904 loin de sa terre natale.

Les Nez-Percés, Nimíipuu

Un article très documenté sur Wikipedia
Site de la tribu
Site du parc historique national
Patrimoine numérique de la tribu des Nez-Percés

Chef Joseph, Hinmaton-Yalaktit (1840-1904)

Un article sur Wikipedia

Paroles de Chef Joseph

La guerre de 1877

Wikipedia
Fondation Nez Perce Trail
Carte de la longue marche (pdf)

Une cinquantaine de sites commémorent l’histoire et la culture de la tribu Nimi’ipuu (Nez-Percés). Parmi ceux-ci, Buffalo Eddy Site, à l’extrémité SE de la réserve, où se trouvent d’anciennes peintures et gravures rupestres. Le Visitor Center de Spalding (15 km E de Lewiston le long de l’autoroute 95) abrite un musée qui raconte l’histoire des Nez-Percés et présente leur culture (librairie, exposition, projection de films).

Les photos qui suivent ont été prises en 2013 à l’occasion d’un périple dans les Rocheuses américaines et canadiennes. https://www.edelo.net/rocheuses/


Ouvrir l’album

La guerre des Nez-Percés expliquée
Film de Richard T. Heffron Drame, 1975 – 1 h 45, VOSTFR