Oeuf cosmique

Oeuf cosmique

L’œuf est le symbole de l’aube et du crépuscule dans la plupart des mythologies du monde.

Dans les cosmogonies égyptiennes les plus anciennes, la création est décrite comme étant issue d’un œuf cosmique renfermant le soleil et les germes de la vie.

Pour les hindous, à l’origine, l’univers était dénué d’existence avant de prendre la forme d’un œuf dont la coquille constitua la limite entre le rien et le quelque chose : l’Hiranyagarbha. Cet œuf cosmique s’ouvrit au bout d’une année, et l’enveloppe interne se transforma en nuages, les veines devinrent des rivières, le liquide intérieur océan.

Pour les chinois, du chaos universel sortit un œuf qui se brisa, libérant la terre Yin et le ciel Yang.

Pour les polynésiens, à l’origine était un œuf contenant Te-tumu, la fondation et Te-papa, le rocher. Lorsqu’il éclata apparurent trois plates formes superposées ou Te-tumu et Te-papa créèrent l’homme, les animaux et la végétation.

Dans la kabbale, l’univers est considéré comme émanant d’un œuf brisé en 288 éclats.

On retrouve encore l’œuf au centre de la cosmogonie chez les Japonais, les Finlandais, les Slaves et les Phéniciens.