Mois : août 2010

Tibet

Traces tibétaines 5

C’est sans doute d’être perché si haut, à l’abri d’une ceinture de montagnes rudes à traverser, loin du grouillement humain des basses plaines, que le territoire tibétain est ainsi imbibé de lumière. A ces altitudes – ces vastes plateaux s’étalent à hauteur du Mont-Blanc – l’horizon se dérobe à mesure que l’on s’en rapproche, pour…
Lire la suite

Tibet

Traces tibétaines 4

Du haut du vieux monastère, à travers l’ouverture qui sert de fenêtre se glisse une couleur de lagon tropical, tantôt émeraude, tantôt turquoise. Le soleil magnifie les perspectives, le chant modulé des pèlerins qui passent mêlé au grincement joyeux des moulins à prières s’enroule comme une offrande autour d’un bosquet de bannières de victoire fichées…
Lire la suite

Tibet

Traces tibétaines 3

Dans la semi-obscurité des sanctuaires où s’obstinent à papillonner les étincelles de ferveur des fidèles, dans les cours des monastères où se dansent à ciel ouvert les éternelles interrogations existentielles, dans le secret des autels familiaux, la somptueuse rhapsodie de la foi tisse sa mélodie de pourpre et d’or. Et quand s’élève l’appel mystérieux des…
Lire la suite

Tibet

Traces tibétaines 2

Vastes plaines dénudées où se promènent les grands vents, eaux limpides qui dévalent d’imposants glaciers flamboyant au couchant, sentiers à flanc de vertige qui surplombent des gorges profondes et se perdent au ras des nuages, ciels profonds frôlant l’indigo, cimes aïgues et blanches de neige, alignement de stupas découpés sur l’horizon, hameaux blottis au creux…
Lire la suite

Tibet, Lhassa

Traces tibétaines 1

Lhassa, naguère « cité du divin », cité sacrée, cité interdite, cité rêvée, aujourd’hui ville occultée, d’une modernité ravageuse à la mesure des ambitions coloniales de ses nouveaux patrons … Une oreille attentive y percevra le battement sourd d’une certitude de victoire, enfouie dans les profondeurs d’une mémoire hors d’atteinte du temps des hommes. Faisant fi d’un…
Lire la suite