sera : "l'enclos des roses" en tibétain

Ecole

GELUGPA

 

Situation

Altitude 3650 m à 5 km N de Lhassa, au pied d'une colline bordant la vallée de Lhassa.

 

Importance

Il figure parmi les six monastères majeurs Gelugpa avec Ganden, Drepung, Tashilhunpo, Labrang et Kumbum. Séra abritait autrefois 7000 moines qui y étudiaient de quinze à vingt ans; il n'en reste que quelques centaines aujourd'hui.

Monastères tibétains

SERA, un grand monastère Gelugpa

Autres monastères

Photos FlickR

Histoire

Fondé en 1419 par Jamchen Chöje, un des 8 principaux disciples de Tsongkhapa. Comme les monastères de Drepung et Ganden, il comprenait trois universités : une pour l'instruction fondamentale des moines (1419), une réservée aux moines en voyage (1435) et une pour l'enseignement des tantras Gelugpa (1559). Au début du XVIIIe s, Sera est devenu une importante université monastique. Bien que très endommagé lors de l'invasion chinoise du Tibet puis sous la Révolution culturelle, il a été restauré.

Architecture

Le style s'inspirait à l'origine du vihara indien; les extensions ultérieures ont introduit un mélange des styles indien, népalais et tang.

Visite

De préférence le matin pour profiter des débats dialectiques en plein air

1. Sera Me Tratsang : collège de d'enseignement général construit en 1419 (belles fresques dans les corridors)

2. Ngagpa Tratsang : collège tantrique, le plus vieux bâtiment de Sera (1419) et le plus petit des trois collèges

3. Sera Je Tratsang : c'est le plus grand des trois collèges (1700 m2) où l'enseignement était dispensé aux moines pèlerins; la sanctuaire d'Hayagriva, déité tutélaire du collège, est le leu le plus vénéré par les pèlerins

4. Cour des débats

5. Hamdong Khangtsen : la résidence monastique

6. Rochers peints

7. Choding Khang : ermitage de Tsongkhapa

8. Tsokchen : le plus grand bâtiment (4 niveaux, 2000 m2) et le centre administratif de Sera, construit en 1710, il comprend une grande salle d'assemblée et cinq chapelles (lhakhang); depuis la terrasse, on peut voir les rochers peints et le panorama sur la plaine de Lhassa et le Potala vu de l'arrière