Situation

Altitude 4100 m à 200 km N de Lhassa dans la province de ü, sur les pentes du Mont Gangi Rawa, dans un site à la fois sylvestre et bucolique, au coeur d'une vénérable forêt de genévriers, le monastère domine la vallée de la Kyichu, cuverte de campements nomades entourés de leurs troupeaux de yacks.

Monastères tibétains

RETING, ancien siège de l’école Kadampa

Autres monastères

Photos FlickR

Histoire

Construit en 1056 par Dromtonpa, disciple d’Atisha, pour y établir sa secte Kadampa.

Comme la plupart des monastères de la région, il faut rasé en 1240 par les armées mongoles, à l'instigation des Sakyapas, alliés « spirituels » des Mongols. Au début du XVe s, Tsongkhapa _ influencé par les enseignements de l'école Kadampa - y rédige le Lamrin Chenmo, une oeuvre qui servit d'introduction à la doctrine gelugpa. C'est naturellement que Reting passa sous la bannière gelugpa.

Au début du XVIIIe s, le supérieur de Reting (Reting Rimpoche) devient le précepteur du 7ème Dalaï-lama inaugurant une lignée qui perdurera jusqu'au XXe s. Les Reting Rimpoche ont souvent assuré la régence des Dalaï-lamas. Dns la hiérarchie bouddhique tibétaine, le Rimpoche de Reting coiffe les abbés de Drepung et de Ganden. Le 7ème en titre est un enfant qui vit dans le village en contrebas à l'abri des regard indiscrets.

Entièrement détruit pendant la Révolution culturelle. Ici, tout n'est que murs brisés et décombres; seule une partie du temple d'assemblée principale et quelques chapelles ont été rebâties. Une centaine de moines y vit actuellement.