Ecole

GELUGPA

 

Situation

Altitude 4040 m à Gyantse dans le Tsang (Tibet central). La ville et le monastère sont dominés par une forteresse, le Dzong.

Architecture

Le style est marqué par les influences népalaise, chinoise et tibétaine.

Richesses artistiques

Les aménagements sont riches, les charpentes magnifiques; à l'intérieur, de nombreux trésors comme ces fresques du XVe s, de très vieux thangka, …

Monastères tibétains

PALKHOR CHODE, le grand temple de Gyantse

Autres monastères

Photos FlickR

Histoire

Fondé en 1418 par Rabten Kunzang Phagpa comme une fédération de 16 collèges monastiques appartenant aux trois écoles gelugpa, sakyapa et büton; aujourd'hui, il ne reste plus qu'un seul collège. La prospérité du monastère tint à sa situation stratégique au croisement des routes caravanières reliant Lhassa au Sikkim et au Népal et aux redevances qu'il percevait sur les marchandises.

Les halls et chapelles du temple principal ont traversé les siècles, dont la Révolution culturelle, sans dommages majeurs et possèdent cette belle patine que d'autres, récemment restaurés, leurs envieront encore longtemps.

Visite

Le Grang Temple : la salle d'assemblée est ornée de fresques et sculptures remarquables. Au fond de la salle, se trouve la chapelle la plus importante du temple (imposante trilogie des bouddhas du passé, présent et futur, entourée par 8 bodhisattva de 4 m de haut). Un escalier mène à l'étage où se trouvent quatre chapelles; la seconde à gauche est un vrai joyau (fresques tantriques, statues de taille humaine des 16 arhats veillant le bouddha Sakyamuni et entourant le mandala en trois dimensions de Chakrasamvara).

Le Kumbum : dans la cour, le monastère possède le Kumbum le plus ancien (1427) et le plus connu; haut de 35 m, l'ensemble forme un mandala tridimensionnel qui se visite de bas en haut et de gauche à droite jusqu'à la chapelle Dorje Chang, le bouddha primordial; grimper au sommet et s'arrêter dans les 77 chapelles permet de « parcourir l'intégralité » de la voie tantrique (la montée commence par des escaliers de pierre et se termine par d'étroites échelles de bois). Le Kumbum compte 108 portes (nombre sacré du bouddhisme tantrique = nombre de grains des chapelets tibétains).

Belle-vue sur les environs depuis les deux plate-formes