Ecole

GELUGPA

 

Situation

Altitude 3650 m - Lhassa, le Namgyal est situé dans l'aile ouest du Potala

Monastères tibétains

NAMGYAL (Potala), monastère privé du Dalaï-lama

Autres monastères

Photos FlickR

Au sommet de la Colline Rouge qui domine la ville de Lhassa, trône le Palais du Potala, chef d'oeuvre du patrimoine architectural mondial. Dressé à 3700 m d'altitude, cet imposant monument de 13 étages fut le coeur religieux et politique du Tibet : siège du gouvernement, résidence d'hiver de plusieurs générations de Dalaï-lamas, centre d'étude et de formation bouddhiste et, aujourd'hui encore, l'un des lieux de pèlerinage les plus sacrés pour les bouddhistes tibétains.

Là où se dresse aujourd'hui le Potala se trouvait une citadelle construite en 633 av JC par le roi Songtsen Gampo. Elle fut incorporée au Potala, lorsque le « Grand Cinquième » mena vers 1645 son projet épique de construction du Potala.

Il fallut huit années pour construire le Palais Blanc, immense structure qui forme le périmètre extérieur du Potala. Lieu de vie et de travail du Dalaï-lama et de son personnel nombreux, le Palais Blanc devint la résidence d'hiver du chef spirituel à partir du 7ème Dalaï-lama (1708-1755). Norbulingka, la résidence d'été, fut construite vers 1740.

Le Palais Rouge central fut construit entre 1690 et 1694, après la mort du 5ème Dalaï-lama. Ce palais haut de 117 m comprend un millier de pièces renfermant d'innombrables statues, peintures et tombeaux.

L'aile ouest du Potala abrite le Namgyal, monastère privé du Dalaï-lama. Derrière le palais, un immense cratère fut creusé dans la terre de la colline pour créer un lac, au milieu duquel se trouve un temple, lieu de méditation des Dalaï-lamas.