Kirghizie, Kirghiztan, Kirghizistan !


Caravansérail de Tash-Rabat


Lac d'Issyk-Koul


Pic Pobedy

Capitale : Bishkek
200.000 km2
5 millions d’habitants (65% Kirghizes, 15% Ouzbeks, 10% Russes); on trouve également 300.000 kirghizes au Tadjikistan, 200.000 en Ouzbékistan et 150.000 en Chine.
Régime politique : République, membre de la CEI
Langue : kirghize et russe
Monnaie : Som (1€ = 50 KGS en 2009)
Fuseau horaire : UTC + 6
+ d'infos sur wikipédia

 

La Kirghizie ou Kirghiztan ou Kirghizistan est un petit pays d'Asie centrale, encadré par la Chine à l'est et au sud-est, le Kazakhstan au nord, l'Ouzbékistan à l'ouest et le Tadjikistan au sud-ouest. Le pays est totalement enclavé et ne possède pas d'accès à la mer.

Carte détaillée Carte du relief

Le pays est presque totalement montagneux (40% au-dessus de 3000 m dont les 3/4 sous les glaciers); à l'est, la chaîne du Tian Shan marque la frontière avec la Chine et culmine à 7439 m avec le Pic Pobedy. À l'ouest, les chaînes du Fergana (au nord) et du Pamir Alay (au sud) prennent en tenaille la vallée du Fergana (commune au Kirghizstan, à l'Ouzbékistan et au Tadjikistan). La chaîne du Pamir culmine au Pic Lénine à 7134 m. Ces zones montagneuses divisent le pays en deux parties nord et sud qui ne communiquent que par des cols situés à plus de 2700 m d'altitude.

Les villes se situent dans les zones les plus basses du pays. Au nord, la capitale Bishkek se trouve à 800 m d'altitude. Au sud-ouest, dans la vallée du Fergana, on trouve les villes d'Och et de Jalal-Abad.

A l'est, le lac Yssik Koul forme une petite mer intérieure de 170km sur 70km à 1600 m d'altitude; c'est le deuxième plus grand lac de montagne du monde (après le lac Titicaca), il est légèrement salé et ne gèle pas en hiver.

HISTOIRE : les premiers habitants connus de l'actuelle Kirghizie furent les Sakas, entre le VIe siècle av JC et le Ve siècle de notre ère; Entre le VIe et le Xe siècle, la région est sous contrôle de diverses alliances turques. La vallée de Talas est, en 751, le théâtre d'une bataille décisive : les Turcs et leurs alliés arabes et tibétains boutent hors d'Asie centrale l'armée chinoise des Tang. La dynastie des Karakhanides, qui règne du Xe au XIIe siècle, instaure l'islam. Les ancêtres des kirghizes, venus de Sibérie, émigrent dans l'actuelle Kirghizie au XIIIe siècle. Les Russes occupent le pays à la fin du XIXe siècle; écrasent une révolte en 1916 (sur 800.000 kirghizes, 120.000 sont tués et 120.000 fuient en Chine) et décime l'élite kirghize dans les années 1950, lors des purges staliniennes. En 1991, le pays accède à l'indépendance. En 2005, la révolution des Tulipes contraint le président Akaev à la démission.

CLIMAT : le printemps débute en avril-mai; en juin, la neige bloque encore de nombreux cols. La meilleure période va de juillet à septembre (32°C et jusqu'à 40° dans les villes de la vallée de la Fergana). Les vents sibériens apportent des températures glaciales de novembre à février (-25°C).

ECONOMIE : depuis son indépendance en 1991, le Kirghistan rencontre de gros problèmes économiques : le chomage et le sous-emploi sévissent, et le salaire mensuel n'est que de 50 $ dans la capitale et moins de la moitié en zone rurale. La compagnie canado-kirghize Kumtor spécialisée dans l'extraction de l'or génère 20% du PIB rendant le pays très vulnérable aux variations des cours mondiaux. Les cours d'eau ont un fort potentiel hydroélectrique, mais ils ne couvrent que 25% des besoins. Les réserves d'eau douce contenues dans les glaciers sont la principale ressource naturelle du pays;

SOCIAL : les montagnes qui séparent le nord et le sud du pays favorisent un antagonisme culturel nord-sud qui constitue un facteur d'instabilité sociale; le nord est industrialisé et russifié alors que le sud est plus proche du conservatisme religieux de la vallée de la Fergana.

CUISINE : on trouve partout les laghman (nouilles) épicées des Dungans (chinois musulmans). Le koumis (lait de jument fermenté) est la boisson nationale. Le régime de subsistance nomade se compose principalement de viande, de laitages et de pain (nan). Outre les sempiternelles chackliks (brochettes de mouton), le plov est un plat complet qui mélange le riz, de la viande bouillie et grillée, des oignons, des carottes et parfois des raisins secs, des pois chiches ou des morceaux de fruits. On trouve également :

- beshbarmak : plat de fête composé de nouilles plates recouvertes de viande d'agneau et/ou de cheval cuite dans un bouillon de légumes
- bozo : boisson épaisse et pétillante qui se fabrique avec du millet et d'autres céréales fermentées
- fyntyozi : nouilles froides relevées
- gyanfan : riz avec une sauce à la viande et aux légumes
- hoshan : boulettes de pâte frites et cuites à la vapeur apparentés aux manty (raviolis)
- jarma : boissonà base d'orge fermentée, additionnée de yaourt et de levure
- jarkop : viande braisée, légumes et nouilles
- kazy, karta ou chuchuk : saucisses de cheval
- kesme : épaisse soupe de nouilles, pommes de terre, légumes et viande
- kurut : boulettes de yaourt séché faisant office d'en-cas
- samsa : tourte à la viande cuite dans un four tandoori (samoussas)

HABILLEMENT : les hommes portent une toque de feutre blanc (ak kalpak) généralement ornée de glands; en hiver, les anciens enfilent un long manteau en peau de mouton et un chapeau rond doublé de fourrures (tebbetey).

ARTISANAT : les shyrdaks sont le symbole de l'artisanat nomade kirghize; ce sont des tapis en feutre réalisés par l'application de motifs de couleur prédécoupés; les motifs représentés sont principalement des végétaux, des cornes d'ibex ou des arabesques. En été, les femmes travaillent en groupe pour assembler et coudre à la main les tapis qui résisteront une trentaine d'années. Les meilleurs shirdaks sont fabriqués dans la région de Naryn mais on en trouve aussi dans des coopératives féminines à Bishkek et Kochkor. Les ala-kiyiz sont des tapis en laine pressée

LITTERATURE : la littérature d'Asie centrale fut transmise oralement par des bardes sous forme de chansons, de poèmes et de récits. Ces conteurs (akyn en kirghize) récitaient de ville en ville des épopées en vers pleines de lyrisme devant un auditoire rassemblé dans les bazars et maisons de thé. Les manaschi sont une catégorie d'akyn qui se consacrant exclusivement à Manas, la plus fameuses épopée kirghize; vingt fois plus longue que l'Odyssée, elle raconte la naissance du peuple kirghize à travers les exploits du héros Manas. En 1995, l'engouement pour Manas s'est déchaîné lorsque l'Etat Kirghize et l'UNESCO ont déclaré "l'année internationale de Manas" et la célébration de son 1000ème anniversaire.

SPORTS NOMADES : très populaires, ils se renouvellent depuis quelques années dans le kok boru ou bozkachi (les cavaliers s'arrachent une chèvre décapitée), l'at chabysh (course montée sur 20 à 30 km), le jumby atmai (tir à l'arc à cheval), l'udarysh (lutte à cheval au galop) et le tiyin enmei (les cavaliers au galop ramassent des pièces sur le sol), la fauconnerie et la chasse à l'aigle.

LIEUX AYANT UN ATTRAIT TOURISTIQUE :
- les lacs Issyk-Koul (1600 m) et Son-Koul (3000 m)
- le massif du Tian Shan
- le site du caravansérail de Tash-Rabat (3200 m)
- les sommets Pic Pobedy (7 439 m) et Khan-Tengri (7010 m) aux frontières chinoises et kazakhes et le Pic Lénine(7134 m) à la frontière avec le Tadjikistan;
- le plus grand site de pétroglyphes d'Asie centrale de Saïmaly-Tach
- les villes d'Ouzgen et Och, au sud du pays.

>>> Notre trek en Kirghizie

TiltViewer requiert les dernières versions Javascript et Flash. Télécharger le player Flash.