L'utilisation des photos publiées sur ce site est libre à condition de citer son auteur et de l'en informer.
Je les tiens à votre disposition en haute définition si vous m'en faites la demande. Patrice Jeandroz

Après Uxmal et la Ruta Puuc et après Chichen Itza, l'arivée à Tulum est rude : les ruines sont anvahies d'excursionnistes venant de Cancun et des autres stations de la riviera maya qui déambulent en maillot de bain au milieu des ruines entre deux baignades. Sur ce site, tout est organisé pour solliciter votre porte-monnaie (parking payant à 500m à pied de l'entrée du site accessible par un train payant tiré par un tracteur, ...).


Erigée sur une falaise surplombant la mer des Caraïbes, l'ancienne Zama ("cité de l'aube"), habitée dès 300, fut à son apogée entre 1200 et l'arrivée des Espagnols. C'est la plus ancienne cité du continent à n'avoir jamais cessé d'être habitée à l'arrivée des conquistadors. En 1847, durant la guerre des castes, les mayas rebellés contre les forces gouvernementales s'y abritèrent.

Le site est entouré d'un rempart de pierre de 4m de large sur 3m de haut. Le Castillo surplombe la falaise et domine tout le site; il porte sur sa façade un serpent à plumes à deux têtes et une sculpture de dieu descendant. Devant le temple qui couronne El Castillo se trouve la pierre sacrificielle où les prisonniers de guerre étaient sacrifiés.

Devant El Castillo, le temple des fresques - observatoire astronomique - abrite des fresques murales depuis 600 ans (divinités, serpents, fruits, fleurs, ...).

La maison du cénote est construite au-dessus d'un puits naturel. Le temple du dieu descendant montre au-dessus de la porte une sculpture de personage qui chute (soleil couchant ?).

 
Villa Amanecer à Playa del Carmen : à l'écart du tumulte de la 5ème avenue, grandes chambres, piscine, à 200 m de la plage