L'utilisation des photos publiées sur ce site est libre à condition de citer son auteur et de l'en informer.
Je les tiens à votre disposition en haute définition si vous m'en faites la demande. Patrice Jeandroz

Etat : Oaxaca
Situation : 530 km de Mexico
Population : 300.000 habitants
Altitude : 1550 m
Points forts : ville coloniale, proximité de Monte Alban, de la vallée de Tlacolula et de Mitla.

L'Etat d'Oaxaca est considéré comme le plus "indien" du Mexique : 20% de la population indienne globale du Mexique y vit et 20% de cette même population ne parle pas un mot d'espagnol. Une quinzaine de tribus peuplent la région d'Oaxaca, dont les Mixtèques et les Zapotèques sont les plus nombreux.

La ville d'Oaxaca est située à 1500 m d'altitude à l'intersection de trois grandes vallées. Fondée en 1529, elle est entourée de montagnes de 2000 mètres au sommet desquelles s'élèvent les constructions érigées jadis par les Indiens. C'est une ville magique, … par ses belles rues coloniales bordées de maisons colorées, par les objets d'artisanat dont regorgent les marchés et les boutiques, par ses origines amérindiennes qui se reflètent dans les visages qu'on voit dans la rue et dans les langues parlées et par son climat toujours printanier. Son nom complet est Oaxaca de Juarez en l'honneur de l'enfant du pays, le zapotèque Benito Juarez, seul président mexicain indien (Porfirio Diaz est également né à Oaxaca).

L'église de Santo Domingo, bâtie par des Dominicains entre 1575 et 1608, plus imposante que la cathédrale, est le centre spirituel de la ville. La pièce maîtresse de cette église est un stuc doré retraçant les origines de l'ordre dominicain.

Le Centro Cultural Santo Domingo, situé dans l'ancien couvent Santo Domingo, superbement rénové en 1994, expose les trésors d'or et de jade retrouvés au Monte Alban, ainsi que des objets précolombiens des anciennes cités de l'Oaxaca.

La cathédrale, qui borde le Zocalo, a été reconstruite en 1730 suite à une série de séismes.

Le Museo Rufino Tamayo présente une collection exceptionnelle d'art préhispanique du peintre natif de la ville dans un cadre remarquable.

La basilique de la Soledad a été construite à la fin du XVIIe siècle pour abriter la statue de la Vierge de la Solitude, patronne de Oaxaca; elle est connue pour sa façade baroque.

L'Hôtel Camino Real est un ancien couvent superbement reconverti : nombreux patios luxuriants, piscine dans le cloître, chapelle et lavoirs.

La Casa Cortes, un bâtiment du début du 18e, abrite le musée d'art contemporain.

 


Catedral


Santo Domingo

Ne manquer pas les botanas oaxaquenas (assortiment de spéciaités régionales), les tamales (mais moulu enveloppé dans des feuilles de bananiers cuites au four puis garnies de haricots, poulet), les chapulines (petites sauterelles grillées et pimentées), le mezcal fabriqué exclusivement dans la vallée de Oaxaca (150 pesos le litre de reposado, 2 ans d'âge) et le chocolat (nombreuses boutiques rue Mina, 10 pesos la tasse).

Manantial Vegetariano (Tinoco y Palacios, 303), comida corrida végétarienne à 45 pesos très copieuse dans un patio calme autour d'une fontaine
Cafe Alex (Diaz Ordaz, 218), comida corrida à 40 pesos, un excellent tamale oaxaqueno et des ptis déj entre 20 et 30 pesos
El Meson (Hidalgo, 805), tout près du Zocalo, buffet copieux à toute heure pour un des 3 repas de la journée
Mercado 20 de Noviembre : nombreuses gargottes proposant des comidas corridas pas chères
Flor de Lotto (Morelos, 509) pour le repas du soir (attention ! resto recommandé par de nombreux guides = beaucoup de touristes)

Déconseillé : Hippocampos (Hidalgo, 503) car bruyant, surchauffé et accueil négligé

Suites del Centro : un hotel proche du centre, calme et plein de charme

Le marché de Abastos, qui se tient tous les jours, est le plus animé du Mexique; surtout le samedi lorsque les communautés indiennes s'y rassemblent pour vendre leur artisanat traditionnel.

Le mercado Juarez est spécialisé en artisanat, tissus et vêtements


Dans les environs de Oaxaca

A 9 km au sud-ouest de Oaxaca et à 2000 m d'altitude, le site du Monte Alban révèle des pyramides, terrasses, tombeaux et sculptures de la civilisation zapotèque. La plupart des constructions visibles aujourd'hui datent du 4e au 7e siècles de notre ère.

+ d'infos sur Monte Alban


Monte Alban

Situé à 45 km de Oaxaca, au milieu des montagnes arides, Mitla devint, après le déclin de Monte Alban, un des plus importants centres de cérémonie zapotèque. L'intérêt des ruines de Mitla réside dans les dessins en mosaïque complexes constitués de nombreuses petites pierres coupées et entrelacées. Au milieu des ruines de l'ancienne cité, les Espagnols ont bâti au XVIe siècle une église baroque. Le village de Mitla est connu aussi pour la production de mezcal, un alcool à base de sève d'agave distillée avec un petit ver blanc au fond de chaque bouteille !

 


Eglise de Mitla


Dessins en mosaïque

Sur la route vers Mitla, vous pouvez visiter les villages indiens de Teotitlan del Valle (réputé pour ses tapis zapotèques), Santa Maria del Tulle (où se trouve l'un des plus grand arbres du monde, vieux de plus de 2000 ans), Dainzu (avec sa pyramide et son jeu de balle représenté sur les bas-reliefs), Yagul, Tlacolula et son marché dominical et enfin Mitla.

Tapis de Teotitlan