L'utilisation des photos publiées sur ce site est libre à condition de citer son auteur et de l'en informer.
Je les tiens à votre disposition en haute définition si vous m'en faites la demande. Patrice Jeandroz
Chichen Itza
Retour au circuit

Etat : Yucatan
Situation : 120 km est de Mérida, 160 km nord-est d'Uxmal, 200 km de Cancun; les ruines sont situées à 3 kms du village de Piste (20 mn à pied)
A voir : la pyramide de Kukulcan "El Castillo" (et sa célèbre illusion de serpent aux équinoxes), le temple des Crânes, le plus grand terrain de jeu de balle du Mexique, la plate-forme de Vénus et celle des Jaguars et des Aigles



Site de Chichen Itza

La ville sacrée de Chichen Itza ("puits des Itza") était l'un des plus grands centres mayas de la péninsule du Yucatan. Tout au long de son histoire, qui s'étend sur presque mille ans, la ville fut embellie grâce à la contribution de différents peuples qui s'y sont succédés : Mayas, Toltèques et Iztas.

Le site est l'un des plus vastes et des mieux conservés du Mexique; il a connu deux périodes de grandeur entre lesquels il fut abandonné : d'abord pendant la période classique maya du VIe au Xe siècle, puis du XIe au XIIe siècle où la ville comptait plus de 35.000 habitants.

Contrairement à d'autres cités mayas, oubliées pendant des siècles, Chichen Itza fut très vite connue des Espagnols lors de la conquête. Les premières recherches archéologiques sont entreprises en 1841-1842 par Stephens et Catherwood, puis à la fin du siècle par Maler, Maudslay, Holmes et Thompson. Les fouilles sérieuses ne débuteront qu'en 1924, avec l'équipe de la Carnegie Institution.

La pyramide, dite "El Castillo", fut érigée autour de 800, bien avant l'arrivée des Toltèques, mais elle fut modifiée par la suite pour incorporer des thèmes toltèques. El Castillo comporte neuf étages, chacun étant à son tour divisé en deux par un escalier, ce qui donne 18 terrasses, soit une pour chaque mois du calendrier maya. Chaque facade de la pyramide révèle en outre 52 tableaux, soit un pour chaque année du cycle du calendrier. Les 4 escaliers qui montent au sommet sont orientés vers les points cardinaux; ils comportent chacun 91 marches : 4 x 91 + la plate-forme du temple = 365 marches correspodant aux 365 jours de l'année. Les jours entourant les équinoxes de printemps et d'automne, en mars et en septembre, la lumière du soleil tombe de facon à créer une série de triangles sur l'escalier nord qui semblent imiter les mouvements d'un serpent. Le temple, au sommet, est consacré à Kukulcán, le serpent à plumes qui fut l'un des dieux les plus importants de la culture toltèque. De son sommet (24 m), on a d'excellents points de vue sur tout le site.

À l'ouest d'El Castillo se trouve le plus vaste terrain de jeu de balle des 13 terrains connus à Chichen, mais aussi le plus grand de toute la Mésoamérique avec ses 168 m de longueur; il est ceinturé de murailles en pierre et possède des propriétés acoustiques surprenantes. Les deux anneaux sculptés par où devait passer la balle sont toujours visibles à 7m de hauteur.

Le temple des Jaguars, à l'entrée du jeu de balle, révèle des colonnes et tableaux entourés de sculptures représentant des serpents et des jaguars.

Tout près du jeu de balle, le Tzompantli est une plate-forme basse sculptée sur son pourtour de crânes grimaçants empalés sur des pieux; les archéologues pensent qu'on y exposait les crânes des victimes des sacrifices humains. Tout près du Tzompantli, la plate-forme des Jaguars et des Aigles sculptés en relief dévorant des coeurs humains.

Un sacbe (chemin maya) de 300m de long mène au Cenote sacré, un puits naturel, assez large et profond, dédié au dieu de la pluie Chac et dans lequel on jetait des objets précieux et pratiquait des sacrifices humains. Au début de ce sacbe se trouve un petit temple de Vénus, orné de son symbole : un serpent à plumes tenant une tête d'homme dans sa gueule.

Le Temple des Guerriers (non ouvert au public) doit son nom aux guerriers en tenue toltèque sculptés sur les piliers du portique qui le précède et sur ceux qui soutenaient le toit du temple. Le groupe des Mille Colonnes abritait autrefois des salles de réunions, salles de bains, marché, ...

La première structure qui se trouve sur la droite en allant dans la partie sud des ruines est appelée Ossuaire ou Temple du Grand Prêtre; on a retrouvé offrandes et ossements humains dans la grotte qui se trouve sous la pyramide.

Dans la partie sud des ruines se trouve El Caracol (l'escargot), ainsi nommé en raison d'un escalier intérieur en spirale. Certaines fenêtres hautes s'alignent sur des corps célestes, laissant croire que cet édifice était utilisé à des fins d'observation astronomique pour établir les dates de certains rituels religieux et activités agricoles.

Au sud du site, le Temple des Nonnes, baptisé ainsi par les Espagnols qui y voyaient les cellules d'un couvent, était probablement un palais. La façade de l'annexe côté est montre de remarquables sculptures et ciselures de pierre. La porte figure la gueule du monstre terrestre, figurée par une rangée de crocs au-dessus du linteau.

Juste à côté l'Iglesia est un magnifique bâtiment; les 4 bacabs qui soutiennent le ciel aux points cardinaus sont figurés par un crabe, une tortue, un tatou et un escargot.

Ouvert du tlj de 8h à 17h. Site de INAH (Instituto Nacional de Antropologia e Historia).
Le spectacle son et lumière (sans grande originalité) a lieu chaque jour à 20h en espagnol.

 


El Castillo


Un Chacmool


Observatoire

Las Mestizas dans la rue principale de Piste (sur la droite en allant vers le site archéologique), bonne cuisine régionale pas chère (pollo pibil, pok chuc, ...)

Hacienda Chichen Itza : luxe, calme et volupté à proximité du site, entouré de végétation tropicale, très belles chambres, grande piscine